ref:AC0953

retour

logo2ème Chasseurs d'Afrique





HISTORIQUE

DU 2e CHASSEURS D'AFRIQUE

(par le Lt-colonel(H) Henri Azema)
Crée par ordonnance royale du 17 novembre 1831 le 2e régiment de chasseurs d’Afrique est formé en France avec des effectifs prélevés sur le 3e dragons et le 6e chasseurs à Cheval. Il débarque à Mers - el - Kebir le 23 mars 1832.

Conquête de l’Algérie :

Le régiment opère principalement dans la province d’Oran contre l’Emir Abd-el-Kader. En 1835 prise de Mascara, occupation de Tlemcen, La Sikka ( 5 juillet 1836), Sidi-Rached, Sidi-Youssef ( 1843) puis le 14 Août 1844 ISLY ou le 2e Chasseurs du colonel Moris mettent en déroute les cavaliers marocains et s’emparent de huit étendards.
Le régiment stationne ensuite à ORAN, Tlemcen,Sebdou.

Campagne de Crimée:

Le régiment est à l’armée d’Orient de 1854 à 1856 avec la 1ere division de cavalerie, il combat à Traldir, Kertch, participe à la prise de Sébastopol le 7 septembre 1855. Il rentre à Oran le 6 mai 1856.

Campagne d’Italie:

Après trois ans de répit 4 escadrons du 2e régiment de chasseurs participent dès 1859 à la campagne d’Italie et sont présents aux combat de Montebello, Milan, Solferino en le 24 juin 1859, et Gênes. Le 24 Août 1859 ces 4 escadrons sont de retour à Oran.
Jusqu’en 1860 le régiment mène des opérations sur la frontière Marocaine . En 1860, 30 chasseurs participent à une expédition en Chine.

Campagne du Mexique:

De 1862 à 1867 le régiment est engagé au Mexique. Il combat à Vera-Cruz, San-Pablo-Del-Monte, San-Lorenzo, Mexico, Sans Antonio participe à la prise de Puebla en 1863 et en 1864 au siège de d’Oajaca.
Le régiment de retour en Algérie le 28 mars 1867 y retrouve les éléments restés sur place qui ont participé à la répression de l’insurrection du Sud Oranais ( avril-mai 1864 ).
En mai 1869 le régiment se fixe à Tlemcen.

Guerre 1870 -1871:

Embarqué pour la France le 31 juillet 1870, le 2e R.C.A est dirigé sur Metz. Armée du Rhin : combats à Mars-la- Tour et charge à Rezonville le 16 août.
De 1871 à 1914 de retour en Algérie un escadron participe à l’expédition de Kabylie en juin 1871, deux escadrons à la répression l’insurrection du Sud Oranais en avril-mai 1882 . Réduit à cinq escadrons, il stationne à partir de 1887, à Tlemcen ( PC ), Oran ( un escadron ), Mecheria (un escadron ).
De 1907 à 1913 le régiment est employé à la pacification du Maroc oriental.

Guerre 1914 – 1918:

Embarqué pour le France début août 1914, le 2e R.C.A se scinde en deux demi-régiments : les 3e et 4e escadrons forment, avec deux escadrons du 1er R.C.A, le Régiment de Marche de Chasseurs d’Afrique ( devenu le 1er RMCA) les deux autres deviennent escadrons divisionnaires.
Combats sur l’Ourcq en septembre en Artois, en Flandres puis paticipation à la bataille d’Arras.
Les deux escadrons détachés au 1er R.M.CA rejoignent le 19 février 1915 les escadrons divisionnaires pour former le 2e régiment de marche de chasseurs d’Afrique.
Affecté à la 1ere brigade de marche de chasseurs d’Afrique en juin , il participe à la guerre de tranchées et devient le 30 juillet 1915 le 2e R.C.A. Devant entrer dans la composition de l’armée d’Orient il reste finalement en France.
Affecté à la 10e division de cavalerie de janvier à mai 1916 , il est de service dans les tranchées dans le secteur de Fûllem et assure la surveillance de la frontière Suisse.
Devenu le régiment de cavalerie du 34e CA en juin 1916, il est scindé en deux groupes d’escadrons. Le 1er est affecté à la 133e D.I., le 2e à la 157e DI. Le 2 groupe d’escadrons est à la disposition du 34e CA. Le régiment opère dans le secteur de Verdun.
Le régiment étant dispersé, son état-major est dissous le 31 décembre 1916.
Regroupé près de Dunkerque en août 1917, il opère en Belgique participe à la bataille des Monts en mai 1918. Le 2e escadron est affecté à la 133e DI, le 3e escadron à la 29e DI. Ce dernier opère en Thierache lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.

L’entre deux guerres 1919 – 1939:

Après l’armistice du 11 novembre, le 2e R.C.A affecté au corps d'armée colonial, occupe l’Allemagne en mars 1919. Rassemblé en juin 1919 à Langen et Weitterstadt, il rentre en Algérie en novembre et rejoint à Oujda ses éléments resté au Maroc durant le conflit.
Ces éléments laissés au Maroc ont assuré le maintien de l’ordre. Trois escadrons ( n°5,6,7 ) crées au Maroc le 1er avril 1915 forment le 2e régiment de marche du 2e R.C.A. qui opère dans la région de TAZA.
Regroupé au Maroc en novembre 1919, le 2e R.C.A est dissous à Oujda le 15 septembre 1922.
Recrée le 15 octobre 1922 en Algérie, le 2e R.C.A ( ex 6e R.C.A ) stationne à Mascara et Tlemcen ( Un escadron ). Il est affecté à la 2e brigade de cavalerie d’Algérie.

La seconde guerre mondiale:

Le 1er septembre 1939 le 2e R.C.A devenu avec d’autres unités le 182e GRDI est subordonné à la 16e brigade légère motorisée. Fin mars 1940 il quitte sa zone de stationnement Perrégaux pour la région de Tébessa, puis passe en TUNISIE dans la région de Gafsa . Début juillet il rentre à Mascara et reprend sa dénomination d’origine 2e R.C.A le 1er novembre 1940.

L’armée d’armistice:

En 1942 le 2e R.C.A est entièrement motorisé il est doté d’AMD et de chars D1. Il est stationné à Mascara Saïda puis Oran et Misserghin , et entre dans la composition de la brigade légère mécanique . Du 8 au 10 novembre 1942 le régiment s’oppose au débarquement américain sur la côte africaine.

La campagne de Tunisie:

Engagé contre les forces de l’axe depuis novembre, le 2e R.C.A est notamment au combat de Thala le 23 février 1943 ; Début mars il rentre à Oran pour être rééquipé en matériel américain.
Devenu régiment de chars, le 2e RCA est affecté à la 1ere D.B. Il embarque à destination de la Provence le 2 septembre à Mers-el-kebir.

Libération de la France et campagne d’Allemagne:

Le 2e R.C.A. débarque le 9 septembre à Sainte Maxime, remontant la vallée du Rhône il est engagé le 29 septembre au nord de Lure puis opère dans les Vosges dans la région du Thillot, Cornimont et en haute Alsace : Brunstatt, Pletterhouse ; Le 19 novembre il atteint le Rhin. Combat autour de Mulhouse les 20 et 23 novembre, Burnhaupt-le-bas, bataille à Colmar en janvier 1945 . En avril il est à Obernai et franchit le Rhin à Maximiliansau le 12 avril.
Le 2e R.C.A traverse le pays de Bade, Offenburg, Fribourg le 22 avril, opère sur le haut Danube et entre en Autriche le 1er mai et le 8 Mai il est à Aach et Domsletten. Après l’armistice il fait partie des troupes d’occupations et tient garnison à Tréves en juillet 1945 puis Kons karthaus en septembre.

L’après guerre:

Retiré en France début octobre , il séjourne à Angoulême, Fontenay-le-conte et au camp de la Braconne jusqu’en avril 1946. Il embarque à Marseille le 5 mai 1946 pour Oran.
Regroupé en Algérie le 2e R.C.A retrouve son ancienne garnison Mascara et passe sur le type régiment de reconnaissance montagne. iI compte alors un EHR, un escadron de chars légers, deux escadrons d’AM et un escadron de spahis ; ce dernier escadron sera dissous le 29 juillet 1946.
D’abord affecté au GI n° 2 il devient le régiment de reconnaissance de la 21e DIA et s’installe à Tlemcen en 1949.
En 1954 Un groupe léger est constitué il rejoindra la Tunisie en juin 1954 et assurera le maintien de l’ordre dans la région de Gafsa.

La guerre d’Algérie:

A partir de novembre 1954 le régiment assure le maintien de l’ordre autour de Tlemcen. Plusieurs escadrons sont détachés : le 3e dans l’Aurès de novembre 1954 à janvier 1955, le 1er et 4e au Maroc d’août à octobre 1955.
De septembre 1956 jusqu’en août 1962 le régiment opère près du barrage Ouest à la frontière Marocaine ( 12e DI ) soit 135 Kms de lignes électrifiées : secteur de Sebdou, El Aîcha.
En 1959 le 2e RCA compte un ECS , deux escadrons d’AM, un escadron de chars et d’un escadron de chasse, le 2e, nommé "commando 127"; chaque escadron dispose d’une Harka.
En septembre 1962 il est affecté à la 4e division et regroupé à Sidi bel Abbés.
Embarqué à Mers-el-kebir le 18 juin 1964, il débarque à Marseille et rejoint Orange où il fusionne avec le CI/11e cuirassiers pour former le 2e régiment de chasseurs qui conserve son étendard et ses traditions.

Haut de page